Tous les articles par Éric Chardon

Installer Open-Sankoré sur Ubuntu

Mise à jour de l’article le 1er mai 2018

Installer Open-Sankoré sur Ubuntu 14.04 LTS ou sur Ubuntu 16.04 LTS

(Procédure testée dans « EduBuntu », « Xubuntu », « LinuxMint XCFE » et « LinuxMint Cinnamon »)

Depuis la première rédaction de cet article, « Open-Sankoré » semble définitivement arrêté. Heureusement, des volontés suisses permettent de prolonger le développement de l’application, avec « OpenBoard ».

L’installation d’Open-Sankoré est un contre-exemple de la simplicité offerte pour les autres logiciels. Cette application ne possède pas de PPA et n’est pas intégrée dans les distributions Linux. De plus, la dernière version d’Open-Sankoré pose des problèmes pour l’exécution des sons et des vidéos dans Ubuntu. Il est nécessaire d’installer un paquet lié à VLC et de changer un lien. À l’attention de personnes plutôt débutantes dans Linux, voici un pas-à-pas explicatif.

    1. Vérifier quelle est la version de Linux utilisée

      Ouvrir une fenêtre « terminal » avec [Ctrl] [Alt] [T], et taper :

      uname -a && cat /etc/lsb-release

      Note : Pour coller une chaîne de caractères dans le terminal, utiliser [Ctrl] [Maj] [V].

      → Si en réponse à la commande, la machine fait apparaître « x86_64 », le système d’exploitation fonctionne en 64 bits, si c’est « i386 » (ou « i636 ») , en 32 bits.
      → Repérer aussi le millésime d’Ubuntu.

    2. Télécharger Open-Sankoré et l’installer

      Télécharger la version d’Open-Sankoré correspondant à votre système depuis :
      http://aft-rn.net

      • Retrouver le fichier téléchargé dans le gestionnaire de fichier (par exemple « Nautilus »)
      • Clic-droit sur ce fichier au format ZIP, et choisir
        Extraire ici
      • Un dossier est créé. Il contient un fichier au format DEB.
      • Lancer ce fichier DEB et suivre les instructions pour l’installation du logiciel et de ses ressources.
        (Il n’est pas encore temps de lancer Open-Sankoré.)
      • Les fichiers d’installation ne sont plus utiles. Penser à les effacer.
    3. Vérifier si le « gestionnaire de paquets Synaptic » est installé

      • Tester la présence de « Synaptic ».
        Dans le terminal, taper :

        apt list -a package synaptic

      • Si le gestionnaire de paquets Synaptic est présent sur la machine, la réponse à la commande est assez explicite :
      • Si seule la première ligne apparaît, c’est que Synaptic, n’est pas installé. Dans ce cas, taper dans le terminal :

        sudo apt-get install synaptic

        Taper le mot de passe de la session administrateur. Des fichiers se chargent. Confirmer l’installation du logiciel.

    4. Installer le paquet « phonon »

      • Dans le terminal, lancer le « Gestionnaire de paquet Synaptic », en tapant :

        sudo synaptic

        (S’il est demandé, taper votre mot de passe de session administrateur.)

      • La fenêtre du « Gestionnaire de paquet Synaptic » apparaît à l’écran.
        • À l’aide du bouton correspondant, rechercher « phonon »
        • Cocher « phonon-backend-vlc », 
          puis cliquer sur « Sélectionner pour installation »
        • À l’aide du bouton correspondant, « appliquer » l’installation du paquet.
        • Suivre les consignes du « Gestionnaire de paquet Synaptic »
      • À la fin, fermer cette application.
    5. Régler le lien vers « phonon »

      Reprendre la fenêtre du terminal

      • Supprimer un lien précédemment créé lors de l’installation d’Open-Sankoré, en tapant :

        sudo rm /usr/local/Open-Sankore-2.5.1/plugins/phonon_backend/phonon_gstreamer.so

      • Puis créer un nouveau lien vers l’outil de VLC
        • Si la version d’Ubuntu est 32 bits, taper :

          sudo ln -s /usr/lib/i386-linux-gnu/qt4/plugins/phonon_backend/phonon_vlc.so /usr/local/Open-Sankore-2.5.1/plugins/phonon_backend/phonon_gstreamer.so

        • Sinon, la version d’Ubuntu est 64 bits. taper :

          sudo ln -s /usr/lib/x86_64-linux-gnu/qt4/plugins/phonon_backend/phonon_vlc.so /usr/local/Open-Sankore-2.5.1/plugins/phonon_backend/phonon_gstreamer.so

Refermer la fenêtre du terminal

Open-Sankoré peut être lancé

À partir de la partie « Éducation » des menus, retrouver Open-Sankoré pour le lancer.

Lors de l’insertion d’un fichier-son, Open-Sankoré fait apparaître une interface d’une ligne. Si le son n’était pas joué, presser au préalable sur le bouton « stop »

Références

Voir aussi

Charte départementale des usages du numérique

Le groupe des animateurs TICE du Doubs a rédigé, il y a quelques années, une charte des usages du numérique dans les écoles. Elle voudrait concerner les enseignants et leurs élèves.

Le document tient en une page. Il est fourni au format traitement de texte, afin de permettre d’éventuelles adaptations.

Téléchargement

Charte informatique
Nom du fichier : charte-informatique_doubs_revision2013.doc (21 KB)
Légende : Charte informatique

Les antivirus académiques

Mise à jour de l’article le 31 mai 2018

Versions familiale et professionnelle pour Windows

L’académie de Besançon a passé un marché avec l’éditeur de solutions d’antivirus « Kaspersky ». Et des licences peuvent être proposées aux collectivités et aux enseignants.

  • Vous êtes enseignant → Vous pouvez bénéficier gratuitement d’une licence pour la version familiale de « Kaspersky antivirus » ou « Trend Micro ».
    Connectez-vous sur le portail « Pratic + » et identifiez-vous. Cliquez sur le bouton <AbiTop>,  <Créer un nouveau dossier>,  <Service à ma disposition, demandes…>,  <Antivirus personnel…>.
  • Vous cherchez à protéger les machines utilisés au sein d’une école → Accédez au site http://atelech.ac-besancon.fr/atelech/ecoles. Là, en fonction des caractéristiques des machines concernées, téléchargez la dernière version du paquet d’installation et sa documentation.
    Notez que le produit et sa licence s’adressent uniquement aux postes professionnels de l’école.

Installation (ou migration) de la version professionnelle

À ce jour, l’installation s’effectue en trois étapes :

  1. Le lancement du paquet téléchargé mène à la décompression des fichiers nécessaires à l’installation, dans un dossier.
  1. Ouvrez ce dossier et lancez, en tant qu’administrateur, l’exécutable qui s’y trouve. « Kaspersky antivirus » est installé, après suppression éventuelle de la version précédente. En même temps, un petit programme – un agent d’administration – se connecte aux serveurs du rectorat pour valider la licence. Désormais, cet outil vérifiera périodiquement si la licence peut être automatiquement renouvelée en ligne.
  1. Le paquet téléchargé et le dossier qui a été généré lors de l’installation peuvent être supprimés.

Notez que les machines aux caractéristiques trop faibles ne pourront plus supporter « Kaspersky antivirus ». Le site http://atelech.ac-besancon.fr/atelech/ecoles propose une alternative.

Si l’installation de la version professionnelle échoue.

  • Vérifiez qu’il n’existe pas dans la machine de logiciels incompatibles, notamment d’autres antivirus.
  • Assurez-vous que la version de Windows soit à jour. Ainsi il est nécessaire de posséder : « Windows XP SP3 » ou « Windows Vista SP2 ». (Il peut en être de même de certains pilotes.)
  • Il est aussi possible que la version précédente de « Kaspersky » n’ait pas pu être (complètement) désinstallée.

Pour obtenir de l’aide auprès du service DSI au rectorat, déposez une demande avec l’application « ABiTop », dont l’accès s’effectue depuis le portail « Pratic + ».