Archives de catégorie : Documentation et ressources à destination des enseignants

Remplacer Windows XP dans mon école

De nombreux postes dans les écoles fonctionnent encore avec le système d’exploitation « Windows XP ». Celui-ci n’est plus mis à jour par Microsoft, et les postes concernés vont avoir de plus en plus de difficultés à afficher des pages internet, à installer des logiciels…

Des collectivités se lancent dans des investissements importants, sur l’achat d’EIM (Équipements Individuels Mobiles : tablettes – appareils hybrides – portables), mais d’autres éprouvent des difficultés pour renouveler le matériel.

Dans ce temps de transition entre les nouveaux équipements et ces anciens postes, des solutions transitoires existent pour continuer à utiliser au mieux le matériel disponible.

Il existe notamment différentes variantes du système d’exploitation Linux dédiés aux écoles (et qui peuvent donc avantageusement remplacer Windows XP).

Nous vous présentons l’une d’elles dans cet article : Scolbuntu.

En remplaçant le contenu de votre ordinateur par Scolbuntu, vous avez à votre disposition : (cliquez sur chaque item pour dérouler)

Une ergonomie pensée pour les élèves

Avec des icônes de grande taille, que les élèves ne peuvent pas supprimer ou déplacer malencontreusement. Cette interface est modulable.

Elle peut être « copiée » simplement d'un poste à un autre. On peut ajouter des liens Internet (vers le site de l'école par exemple)...

Un navigateur internet - protégé

Mozilla Firefox, auquel est ajouté une extension de sécurisation de la navigation. Un mot de passe existe pour débloquer des sites vérifiés par l'enseignant et que l'outil bloquerait tout de même.

Un ensemble de logiciels et applications pour les élèves

Classées par niveau et par domaine, dans lesquels on trouve des ressources variées. On peut citer l'ensemble des jeux et applications de Gcompris, particulièrement adaptés à l'école maternelle.

Une suite bureautique complète

LibreOffice : qui permet d'accéder à un traitement de texte (LibreOffice Writer), un tableur (LibreOffice Calc), un logiciel de « dessin » (LibreOffice Draw) pour un journal d'école par exemple, un logiciel de création de diaporamas (LibreOffice Impress).

Une documentation complète

Dans laquelle vous retrouvez les informations sur chacun des logiciels éducatifs préinstallés, mais aussi les procédures pour modifier les écrans d'accueil des élèves...

La possibilité de créer des dossiers partagés

Pour simplifier les échanges de documents entre élèves et la distribution de contenus par l'enseignant.

On peut ajouter que l’ajout d’un antivirus n’est pas indispensable sur ces systèmes d’exploitation, et que la mise en oeuvre est tout à fait simple et rapide, accessible à tout technicien local.

Ces outils sont libres et peuvent être utilisés dans les écoles. Contrairement à ce qu’on peut parfois entendre, Linux, ce n’est pas (que) pour les spécialistes et les informaticiens : ajouter un programme est extrêmement simple (une logithèque existe) et de nombreux logiciels utilisés sur Windows peuvent également être installés. L’immense majorité des périphériques (imprimantes, scanner…) fonctionne avec ce système.

Plus d’informations à cette page ou en contactant l’ATICE de votre circonscription.

Modèle d’autorisation de prise de vue et de diffusion

Vous pouvez télécharger un modèle d’autorisation de prise de vue et de diffusion ci-dessous :

modèle d’autorisation de prise de vue et de diffusion – 

Ce modèle est à mettre en relation avec l’article concernant le droit à l’image et le droit d’auteur, que nous vous invitons à consulter.

Pistes d’utilisation d’équipements mobiles aux cycles 3 et 4

La DNE (Direction du Numérique pour l’Éducation) vient de publier un document décrivant  une série d’usages pédagogiques des équipements mobiles mis en œuvre dans des classes de cycle 3 ou de cycle 4.

EIM

Ce dossier traite, entre autres,  des sujets suivants :

  • Comment projeter ou présenter l’écran d’un EIM (équipement individuel mobile) ?
  • Utiliser la réalité augmentée.
  • Produire, créer, publier, partager des contenus avec un EIM.
  • S’entraîner, s’exercer, apprendre par le jeu numérique.
  • Individualiser / Différencier / Évaluer grâce aux EIM.
  • Créer et modifier un algorithme simple.

Pour télécharger ce dossier au format pdf), cliquez sur l’icône ci-dessous.

adobe_reader

ENTBox : profiter d’un Environnement Numérique de Travail (ENT) en classe

Tout d’abord, qu’est-ce qu’un ENT ?

Un espace de travail numérique (ENT) est un ensemble de services et d’outils accessibles de manière sécurisée et qui peuvent permettre de faciliter les usages pédagogiques du numérique dans sa classe.

Et ensuite, qu’est-ce que ENTBox ?

ENTBox2C’est une solution d’ENT local : il n’est pas question ici d’inclure les familles ou les collectivités, de rendre accessibles des informations depuis le domicile. ENTBox est facile à mettre en place : il suffit d’avoir un ordinateur sous Windows (7 au minimum), et un accès à un réseau local (c’est-à-dire un routeur, une « box ») en filaire ou en Wi-Fi.

Vidéo de présentation plus bas dans cet article.

Quel(s) intérêt(s) à utiliser ENTBOX ?

  • Permettre aux élèves d’utiliser des outils de communication, de récupérer tout type de document mis à disposition par l’enseignant (activité à réaliser, vidéo à observer, fichier audio…) ;
  • Récupérer des travaux d’élèves, pour observation, projection collective ;
  • Proposer des espaces de stockage individuels : accessibles par l’enseignant, mais pas par les autres élèves (l’équivalent du cahier papier individuel) ;
  • Permettre aux élèves de collaborer dans des documents communs (traitement de texte collaboratif) ;
  • Fonctionnant dans un navigateur internet (Mozilla Firefox, Google Chrome…), ENTBox joue très bien son rôle pour mettre indifféremment en relation les ordinateurs portables, les tablettes et les smartphones – quel que soit leur système d’exploitation – avec des écrans similaires ;

entbox_smartphone-tablette-portable

Est-ce bien prévu pour le premier degré ?

ENTBOX a été développé par un enseignant, professeur de sciences physiques dans un lycée de Rouen. Il n’a donc pas été conçu spécifiquement pour l’école primaire. Cependant, ENTBOX est suffisamment simple d’utilisation et paramétrable pour pouvoir imaginer des usages pédagogiques dans le premier degré.
Certains usages sont apparus comme évidents lors de notre test: notamment le fait que l’on puisse consulter et partager des ressources avec tous types d’appareils.  Une photographie prise avec un smartphone, une vidéo faite avec une tablette, un document texte réalisé avec un ordinateur de fond de classe… Tout peut circuler facilement.

Exemples :

icones-entbox

  • Avec un smartphone, une tablette, un groupe d’élèves prend en photo sa production suite à une tentative de résolution de problème en mathématiques (schéma, dessin, objets…). L’enseignant peut projeter l’image à la classe immédiatement, pour une observation grand format. Les autres élèves peuvent également accéder à l’image en question depuis d’autres appareils.
  • Dans le cadre de production d’écrits, vous apportez des annotations pour aider les élèves à revenir sur leur production (le lien leur permettant d’accéder au document reste présent). Vous pouvez publier ces productions, sur un blog (accessible uniquement dans l’école).
  • Vous souhaitez mettre à disposition de vos élèves un texte pour une séance de lecture en autonomie ou pour quelques questions de compréhension. Le document peut être mis à disposition en 2 clics. Le lendemain, un autre peut le remplacer. L’interface est très lisible pour les élèves.
  • Vous mettez à disposition un fichier-exercice et un ensemble d’aides (liens internet, capsules vidéos…). Les élèves trouvent ces ressources dans ENTBox. Seuls ou en groupe, ils réalisent le travail demandé et enregistrent leur réalisation dans des espaces réservés. En quelques clics, l’enseignant peut rapatrier toutes les productions dans un seul dossier.
  • Vous préparez une page dans laquelle vous demandez à des groupes d’élèves d’apporter des exemples sur une situation donnée (des mots contenant tel phonème…). On peut observer en temps réel les ajouts des élèves, grâce à cette page projetée au tableau.

Et pour aller plus loin :

Rendez-vous sur le site ENTBox, (http://entbox.ticedu.fr/) et suivez les indications proposées, pour approfondir la présentation de cet outil, et découvrir les différentes fonctionnalités. On ajoutera que l’auteur met à disposition différentes courtes vidéos explicatives, pour chacun des modules d’ENTBox.

Vous pouvez également prendre contact avec votre Animateur TICE pour plus de précisions et accompagner la mise en place de ce service.

Et la CNIL ? (Commission Nationale Informatique et Liberté)

Lorsque l’on souhaite utiliser un ENT, des questions se posent sur le stockage des données personnelles (où sont les noms et prénoms de vos élèves, leurs adresses ?). Ici, aucun problème, puisque tout se passe dans l’ordinateur de l’enseignant, dans le réseau local de l’école. Il s’agit du strict cadre de la classe. Pas d’ouverture vers l’extérieur (c’est aussi un inconvénient). L’enseignant qui souhaite utiliser cet outil n’est pas dans le même cadre que celui qui s’inscrit en ligne sur un service d’ENT premier degré (d’autres articles sur le sujet seront rédigés dans ce site).

Recommandations face aux écrans

Étude de l’académie des sciences

Les écrans font partie intégrante du quotidien des enfants. L’académie des Sciences a étudié en 2013 la relation qu’ils pouvaient avoir avec les écrans : le bilan est globalement positif. Cependant, des recommandations ont été proposées par le professeur Tisseron, qui insiste sur quatre grands axes :

1. Considérer les enfants comme des partenaires et pas seulement comme des êtres à protéger : les inviter très tôt à créer, comprendre et participer ;
2. Leur apprendre l’autorégulation ;
3. Faire alterner intelligence spatialisée et narrative, en variant les stimulations (livre, écrans…) et en faisant raconter les expériences d’écrans ;
4. Valoriser les pratiques numériques créatrices et socialisantes.

La règle du 3-6-9-12

Ainsi, le professeur Tisseron recommande d’utiliser la règle du 3-6-9-12

Conseil n°1 : pas de télévision avant 3 ans, avec discernement après 3 ans.
Conseil n°2 : pas de console de jeu personnelle avant 6 ans pour favoriser la créativité.
Conseil n°3 : Internet accompagné à partir de 9 ans pour préserver son enfant.
Conseil n°4 : Internet seul à partir de 12 ans avec prudence.

Plus d’information sur : http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/documents/60271-l-enfant-et-les-ecrans.pdf  (page 75)

Cette règle a fait l’objet d’une affiche proposée en Belgique et en France en 2013 :

 

À l’école primaire

À l’école primaire, les élèves doivent apprendre à utiliser les outils numériques, mais avec une certaine sécurité. Des échanges en classe concernant l’addiction aux écrans (télévision, ordinateur, tablette, smartphone, etc.) doivent avoir lieu afin que ceux-ci en comprennent les dangers.

Protection

Pour prévenir tout danger provenant d’internet, il est important que les outils à disposition des élèves soient protégés par :

a. Une solution antivirus

Deux solutions sont mises à disposition : Kaspersky ou Avast.
Voici un tutoriel qui peut vous accompagner pour l’installation :
Tutoriel pour les antivirus

b. L’utilisation du proxy académique

Une demande d’identifiants via le portail Pratic+ doit être établie. Une fois ces identifiants reçus, une manipulation sera à réaliser sur chaque navigateur afin d’activer ce proxy.

Plus d’informations sont disponibles sur cet article :
Tutoriel pour le proxy académique

c. L’utilisation d’un moteur de recherche sécurisé

« Qwantjunior » est un moteur de recherche bien plus sécurisé que ceux qui sont généralement utilisés (Google, Yahoo, etc.). Il a été développé en lien avec le ministère de l’Éducation Nationale. Bien entendu, aucun moteur de recherche n’est actuellement fiable à 100%, il conviendra à l’enseignant de tester en amont chaque résultat de recherche. Cependant, Qwantjunior apparaît comme le moteur le plus sécurisé à l’heure actuelle.
Tutoriel pour l’utilisation des moteurs de recherche

Le moteur de recherche Qwant Junior

Un moteur de recherche est une application web permettant de trouver des ressources à partir d’une requête sous forme de mots. Les ressources peuvent être des pages web, des articles de forums, des images, des vidéo, des fichiers, etc…

Le français QWANT, a été choisi par le ministère de l’Éducation nationale pour développer un moteur de recherche pour enfants, sécurisé et adapté au système scolaire. Sans publicité et sans accès aux sites pornographiques et de e-commerce.

Le Site Eduscol

Un moteur de recherche, quelque soit le filtrage qu’il effectue ne pourra jamais remplacer la surveillance de l’enseignant en amont. Le moteur QWANT JUNIOR n’échappe pas à cette règle. En effet il se contente de limiter les risques.

Quelque soit le moteur employé, même si certains sont orientés éducation et disposent de plus de sécurités que les moteurs de recherche généralistes, il est indispensable pour mener un travail de recherche avec les élèves :

  • De consulter les sites en amont afin de vérifier leur intégrité et de vérifier que des publicités ou des annonces ne sont pas accessibles.
  • De préparer cette recherche en listant sur un document (traitement de texte) les sites à consulter. Le plus simple est de copier l’adresse de la page et de la coller dans le document.
  • De disposer les appareils de manière à avoir une vue sur l’ensemble des écrans.
Les moteurs de recherche (Qwant Junior)
Nom du fichier : les-moteurs-de-recherche.pdf (944 KB)
Légende : Les moteurs de recherche (Qwant Junior)

Les antivirus académiques

Versions familiale et professionnelle pour Windows

L’académie de Besançon a passé un marché avec l’éditeur de solutions d’antivirus « Kaspersky ». Et des licences peuvent être proposées aux collectivités et aux enseignants.

  • Vous êtes enseignant → Vous pouvez bénéficier gratuitement d’une licence pour la version familiale de « Kaspersky antivirus ». Connectez-vous sur le site « antidote.ac-besancon.fr », pour prendre connaissance des modalités.
  • Vous cherchez à protéger les machines utilisés au sein d’une école → Accédez au site http://atelech.ac-besancon.fr/atelech/ecoles. Là, en fonction des caractéristiques des machines concernées, téléchargez la dernière version du paquet d’installation et sa documentation.
    Notez que le produit et sa licence s’adressent uniquement aux postes professionnels de l’école.

Installation (ou migration) de la version professionnelle

À ce jour, l’installation s’effectue en trois étapes :

  1. Le lancement du paquet téléchargé mène à la décompression des fichiers nécessaires à l’installation, dans un dossier.
  1. Ouvrez ce dossier et lancez, en tant qu’administrateur, l’exécutable qui s’y trouve. « Kaspersky antivirus » est installé, après suppression éventuelle de la version précédente. En même temps, un petit programme – un agent d’administration – se connecte aux serveurs du rectorat pour valider la licence. Désormais, cet outil vérifiera périodiquement si la licence peut être automatiquement renouvelée en ligne.
  1. Le paquet téléchargé et le dossier qui a été généré lors de l’installation peuvent être supprimés.

Notez que les machines aux caractéristiques trop faibles ne pourront plus supporter « Kaspersky antivirus ». Le site http://atelech.ac-besancon.fr/atelech/ecoles propose une alternative.

Si l’installation de la version professionnelle échoue.

  • Vérifiez qu’il n’existe pas dans la machine de logiciels incompatibles, notamment d’autres antivirus.
  • Assurez-vous que la version de Windows soit à jour. Ainsi il est nécessaire de posséder : « Windows XP SP3 » ou « Windows Vista SP2 ». (Il peut en être de même de certains pilotes.)
  • Il est aussi possible que la version précédente de « Kaspersky » n’ait pas pu être (complètement) désinstallée.

Au rectorat, le dossier est suivi par Maxime Coquibus ;
maxime.coquibus@ac-besancon.fr

Transférer vos messages professionnels vers votre messagerie personnelle

1. Identifiez-vous sur PRATIC +.
2. En bas à gauche de l’écran, cliquez sur le lien vers votre messagerie académique (l’enveloppe).

Cliquez sur l'image pour l'agrandir
Cliquez sur l’image pour l’agrandir.

3. Dans votre messagerie, cliquez en bas sur « Options », puis sur        « Transfert » (1).
Cochez la case sur « Activer le transfert automatique » (2),
puis inscrivez votre adresse mail personnelle (3).
Pour terminer, « enregistrez les modifications ».

mail2
Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Usage de l’internet dans le cadre pédagogique et protection des mineurs

Les déploiements d’accès généralisés à l’internet dans les établissements et écoles ne peuvent s’effectuer qu’en prenant en compte les besoins des enseignants et des équipes éducatives de disposer d’outils leur permettant de sélectionner ou de contrôler l’information mise à disposition des élèves.

CIRCULAIRE N°2004-035 DU 18-2-2004

Il s’agit donc de veiller à disposer d’un système de filtrage et de contrôle des accès à internet. Ce peut être fait par l’intermédiaire d’un équipement matériel, ou logiciel.

Certaines écoles du département disposent d’un équipement centralisé, filtrant les recherches, le plus souvent en lien avec des « listes noires » (l’Académie de Toulouse dispose d’une liste référence en la matière et régulièrement mise à jour).

D’autres utilisent un dispositif proposé par l’Académie de Besançon, le « proxy académique », à mettre en place sur chaque poste. Un pas-à-pas sur l’utilisation de cet outil vous est proposé ci-dessous :

Sécuriser un navigateur internet avec le proxy académique
Nom du fichier : proxy-ecole_2015-11.pdf (224 KB)
Légende : Sécuriser un navigateur internet avec le proxy académique

Vous trouverez également sur Eduscol un guide complet sur le sujet : nécessité du contrôle d’internet pour les mineurs,  moyens techniques à mettre en œuvre, architectures proposées solutions logicielles, fonctionnement d’une liste noire…

En tout état de cause, les directeurs d’école doivent s’informer sur le sujet et agir, en lien avec la collectivité territoriale compétente si nécessaire, pour que les mineurs soient protégés dans le cadre de l’usage d’internet en classe.

Les équipes de circonscription peuvent vous aider à déterminer la solution la plus adaptée en fonction de la situation de votre école.

Référentiel sur l’usage du Wi-Fi en établissement et école

La Direction du Numérique pour l’Éducation (DNE) publie sur le portail éduscol un référentiel Wi-Fi. Ce document élaboré en étroite collaboration avec les DAN et les DSI apporte aux différents acteurs du numérique éducatif des conseils et les éléments à prendre en compte lors de la mise en place du WiFi dans les établissements scolaires, afin de les aider à obtenir une infrastructure fiable, maîtrisée et adaptée aux différents usages.

Retrouvez la page concernée sur le site Eduscol.

Pour éviter de mettre à disposition des documents qui pourraient être mis à jour sur la page nationale, les fichiers ne sont pas directement téléchargeables à cette page. Et les liens directs vers les fichiers peuvent ne plus être actifs, il faudra alors consulter la source d’origine (Eduscol).

Le référentiel Wi-Fi est constitué de trois documents :

Comme pour le guide conseil pour l’équipement numérique des écoles, les questions que vous vous poserez auront peut-être besoin de réponses contextualisées. Les équipes de circonscription sont là pour accompagner les initiatives des collectivités et des équipes enseignantes.